LE MOT DU PRÉSIDENT

PRESIDENT-campagne-janvier-2018

« JE M’EN VAIS ET JE VIENS À VOUS »
JEAN 14, 28

Ah ce serait tellement plus simple si le Seigneur pouvait être physiquement présent parmi nous ; il n’y aurait plus de doute possible et nous pourrions lui poser en direct toutes nos questions, sauf que… vous imaginez la file d’attente pour avoir audience ?! Pire qu’à la poste : « Vous serez servi dans 2 ans, 5 mois, 28 jours, 3 heures, 20 minutes, merci de bien vouloir patienter ! » Et une fois face à Lui, quelle angoisse ! Il s’agirait de ne rien omettre et de ne pas rater le coche car une telle occasion serait fort rare, unique peut-être.

Alors… heureusement qu’il y a eu l’Ascension ! Avec Pentecôte qui la suit de quelques jours, ces fêtes sont probablement les moins célébrées du calendrier chrétien et pourtant elles sont d’une grande signification.

A l’Ascension, le Seigneur prend de la hauteur pour se rendre plus disponible pour tous, gratuitement et sans attente.

Il conserve cette juste distance entre lui et nous qui, sans trop l’éloigner, donne à l’humain la liberté et le choix de croire. Non pas un Dieu envahissant, mais proche et disponible à chaque instant pour chacun d’entre nous.

Comme croyants, nous mesurons la chance qui est la nôtre de pouvoir en tout temps compter sur cet amour et cette proximité de Dieu. Nous voulons en retour, en Eglise, rendre témoignage de sa présence en paroles et en actes.

 


 EMMANUEL FUCHS, Pasteur,
président de l’Eglise protestante de Genève